Chapitre 7

Combats de Titans

Petit mot de l'auteur:

Voici le chapitre que vous attendiez impatiemment, le chapitre 7 de cette histoire ! ^^

Après avoir réussi à réunir tout nos Mugiwaras, ils vont devoir se battre contre eux-mêmes. Mais est-ce que de simples copies peuvent inquiéter nos pirates ? Oui ?

Vous allez le savoir tout de suite ! XD

Fin du mot de l'auteur

Ils s'observaient, sans bouger. Seul le mouvement dû au vent dans les feuilles des arbres donnait l'impression de vie dans ce tableau. Chacun fixait son adversaire, chacun attendant que le camp adverse donne le premier assaut, signal convenu comme le début de l'imminente bataille.

Tout en s'activant pour soigner au plus vite Luffy, Chopper ne pouvait empêcher son cœur de bondir dans sa poitrine. Ce spectacle était à la fois surprenant et… Angoissant. Il savait surtout que ses compagnons ne pourront retenir éternellement leurs adversaires en surnombre pour le protéger. Et il devait combattre aussi contre son clone. Mais que faire de Luffy ? Il n'avait toujours pas reprit conscience, et si son souffle commençait enfin à s'apaiser, Chopper ne savait pas si c'était vraiment une bonne chose. Au moins, il avait arrêté de se vider de son sang. Ça l'aidera à récupérer. Mais il ne pouvait pas rester là, il devait le mettre à l'abri.

Alors qu'il changeait de forme pour pouvoir transporter Luffy, le camp adverse choisit ce moment pour passer à l'offensive. Était-ce parce que Chopper avait bougé plus qu'avant, donnant sans le vouloir le signal de départ, ou parce qu'ils voyaient leur proie originale se faire la malle, nos Mugiwaras ne le surent jamais. Et ils ne se posèrent pas la question. Ils réagirent immédiatement, les contrant tous.

Sauf Lopper, qui n'ayant pas d'adversaire avait réussi à passer sans être inquiété. Il fonçait désormais sur Chopper grâce à sa forme la plus rapide, WALK POINT. Chopper, sous sa forme humaine, HEAVY POINT n'avait aucune chance de le distancer. Protégeant comme il pouvait le corps de Luffy, il subit l'assaut de plein fouet. Malgré sa carrure impressionnante, il décolla sous le coup et atterri sur un des toits d'une construction, passant au travers. Il fut immédiatement suivi par son adversaire.


- Chopper !

Sanji s'était détourné pour regarder si le petit renne allait bien. Mais c'était bien imprudent de relâcher sa garde devant Renji. Ce dernier ne perdit pas de temps, et d'un élégant mais rapide mouvement circulaire de ses hanches, balança de toutes ses forces son pied dans la tête de Sanji… Qui évita de justesse le coup d'un mouvement d'épaule. Cette scène lui rappelait quelque chose. Ah oui ! La première fois qu'ils s'étaient vus ! Ce cuistot de bas étage avait osé draguer ses princesses, et il avait évité la réplique du coq, de la même façon. Il sourit de cette ironie. Se reprenant, il sauta, évitant un coup de pied au ras du sol, qui aurait pu le faire tomber. Il répliqua en balançant plusieurs coups rapides alors qu'il était encore dans les airs.

- Bouffe moi ça ! PREMIER HACHIS !!

Son vis-à-vis ne put éviter cet assaut, étant encore accroupis. Il vola à travers la place, finissant sa course lui aussi dans un des bâtiments qui entouraient cette arène. En souriant, Sanji le suivit.


Il avait peur, mais plus pour ses amis que pour lui-même. Il le savait, il n'était pas très fort. Mais Usopp avait réussi à surmonter cet obstacle par son adresse au tir, et des milliers de ruses. Et la Dame Sourire leur avait dit que les copies n'avaient plus de conscience. Donc, Musopp ne pouvait plus ruser. C'était sur cette logique qu'il élabora un plan efficace et prudent, ne le mettant pas en danger. Il voulu le mettre en œuvre quand Musopp passa lui aussi à l'action. Il lui envoya une volée de bille de plomb mortelle, et très bien placées. Usopp eu juste le temps de se jeter vers sa droite pour les éviter. Ne restant pas à terre, une position plus que vulnérable, il mit en action un autre de ses atouts, sa vitesse. Il fuit en direction des ruines, sans discrétion. Et il réussit à attirer son adversaire.

- Première partie du plan, mis en place !

Il rigola bruyamment de son génie en s'enfonçant dans la fausse cité.


Franky le regarda partir, en rigolant bêtement, suivit par son jumeau. Il espérait vaguement qu'Usopp s'en sorte sans trop de mal, mais il n'avait pas le temps de s'inquiéter pour lui, étant lui-même occupé. Avec un sourire, il mit en place ses lunettes de soleil. Ce combat promettait d'être très intéressant ! Un combat contre un autre cyborg, avec les mêmes compétences ! C'était à celui qui les utilisait le mieux. Il décida d'attaquer en premier, histoire de voir si c'était vraiment du cola qu'il avait dans le ventre. Il couru vers lui, en position de boxeur. Alors que Fronky allait reculer, Franky lui balança plusieurs coups puissants un peu partout. Le bruit qui en résulta était… Surprenant. Un bruit sourd de casserole que l'on entrechoque, qui interloqua d'abord Franky, avant d'en rire. Évidement ! Son adversaire n'était pas de chair et de sang, mais de métal lui aussi ! Mais il regretta vite son rire, car son adversaire, qui n'avait pas trop subit de dégâts, avait vite retrouvé son équilibre lui envoyant une volée de clou. Franky, surpris, ne pu les éviter.


Robin entendit un cri vers sa gauche, le cri de Franky. Inquiète, elle ne s'autorisa pas le luxe de détourner la tête. Elle et son homologue étaient dans des échanges de coups subtils. La première qui subirait une attaque serait perdue. Elles essayaient toute les deux de faire perdre son équilibre à l'autre. Mais aucune ne flanchait, et les esquives les avaient rapprochées des ruines. Soudain, Rosin sauta en l'air, évitant une série de bras. Toujours en l'air, elle envoya une salve de trois couteaux vers son adversaire. Robin eu juste le temps de sauter en arrière pour les éviter, et, profitant du fait que Rosin ne pouvait pas se déplacer en l'air, elle s'enfonça elle aussi dans le dédale des vestiges. Étant fausses, elle n'avait aucun scrupules à s'en servir, quitte à les détruire. Sans expression, Rosin ramassa vivement ses armes et la suivit.


Brook vit dans son champ de vision externe l'attaque que subit Robin, et sa vive réaction. Il ne savait pas qu'elle utilisait des couteaux. Mais il ne baissa pas sa garde, malgré cette réflexion. Son épée sortie depuis un moment parait toute les attaques que son double lui infligeait. Pour l'instant, il ne ripostait pas, nostalgique. Il avait l'impression de revivre une scène qui lui rappelait de mauvais souvenirs. Se battre contre soi, il l'avait déjà fait. Sans jamais gagner. En effet, cette situation lui rappelait étrangement ses combats contre son zombie. Combats qui connaissaient tous la même fin. Il était pris de doute. Pourquoi ce serait différent aujourd'hui ? Il entendit alors un énorme choc, et se sentit opprimé par son onde. Surpris, il osa détourner son attention pour observer le combat titanesque qui se déroulait pas loin de lui. Malheureusement pour lui, son clone n'avait plus ses préoccupations, et il réattaqua.


Ses bras lui faisaient mal, et le poids sur ses jambes était terrible, mais plus que tout, il était excité. Merveilleusement excité par le combat à mort qu'il menait contre son adversaire. Se combattre soi même, quel meilleur moyen de s'améliorer ? Sans sentir le danger, évitant toutes les bottes que son adversaire essayait, Zoro étant dans son élément. Il ne savait plus où il combattait, s'il s'éloignait de la place ou pas. Il faisait juste attention à ne pas aller dans une des directions prises par ses compagnons. Quiconque aurait été pris dans ce combat serait mort sans s'en rendre compte. Une lame lui passa à moins d'un centimètre de son cou. Sans s'émouvoir, il répliqua sur le champ par un coup sur le côté, ses trois katanas en même temps. Bien qu'ayant contré, son adversaire s'envola pour atterrir sans mal sur un des toits. Zoro le suivit.


Elle était seule, désormais sur la place. Elle ne voulait pas en bouger, c'était mieux que dans ces ruelles étroites. Elle préférait avoir de la place pour mettre en œuvre ses astuces. Son adversaire semblait penser de même. Grâce aux pluies de la veille, et à la chaleur ambiante, elles pouvaient mettre en place sans problème leurs illusions. Ce qui donnait un spectacle plutôt insolite pour quiconque ne connaissait pas les propriétés du Climat-Tact. On pouvait voir une vingtaine de Nami ou Nani, toutes floues, grandes, petites, grosses ou musclées. Des normales aussi. Et chacune de ses illusions s'attaquaient, disparaissaient et réapparaissaient sans cesse. De son côté, Nami essayait de trouver un moyen de former un nuage assez conséquent pour tout foudroyer sur la place sans pour autant être vue par son adversaire. Impossible. Mais soudain, les mirages de son adversaire s'arrêtèrent pour se mettre à créer leur nuage. Paniqué, Nami ne savait pas quoi faire. S'élancer pour tous les détruire ? Ça prendrait trop de temps, et elle serait au milieu de la zone d'éclair. Créer son propre nuage ? Ça n'allait pas régler son problème ! Perdue, elle choisit pourtant cette dernière option qui lui donner le temps de réfléchir.


Lui aussi en WALK POINT, Chopper était en train de courir, Luffy sur le dos. Il sentait sur lui l'odeur du sang qui s'était remis à couler lentement de la blessure. Elle s'était rouverte, et s'il n'osait pas s'arrêter pour le soigner, il sentait qu'il ne devait pas laisser cette situation continuer. L'odeur du sang était facilement identifiable, et Lopper avait les mêmes sens que lui. Il le suivrait partout. Sauf si… Pris d'une inspiration subite, il se précipita vers la forêt, et ses odeurs si perturbantes. Il fallait faire vite. Pas question que Luffy meurre alors qu'il était chargé de s'occuper de lui !


Sanji était dans les gravas d'un mur, ou plutôt ce qu'il en restait. Secoué, il mit du temps à se relever. Ce foutu cuisinier… Il utilisait les mêmes techniques que lui, ça lui rappelait le Baratie, et ses combats avec le vieux schnock. Et ça l'énervait. Son imagination lui imposa la vision de Zoro, et de sa sale face de pelouse et son air supérieur si jamais il perdait. Motivé par cette simple idée au plus haut point, il se relança, sans sentir la fatigue. Surpris par ce regain de vitesse, l'adversaire prit de plein fouet la course de Sanji, qui lui causa de gros dégât. Sanji espérait qu'il ne se relève plus cette fois, et c'est en grimaçant qu'il vit que la copie se tenait toujours debout. Blessé, mais toujours d'attaque. Sanji soupira. Ce combat promettait d'être long. Il esquiva un coup de pied dirigé vers son visage en s'accroupissant. Ce combat sera très long.


Son plan avait tourné court. Musopp n'avait pas accepté de participé à la deuxième phase. Alors qu'Usopp voulait l'enfumer pour limiter sa vision, il avait détruit en vol les poches de farine. Ainsi, ils étaient tout les deux aveuglés. Super !...

À l'abri derrière un gros rocher, il était en plein débat avec lui-même.

"C'est pas possible ! Je ne peux pas me battre, je suis trop fort ! En plus, s'il n'a plus de conscience, il n'a pas peur ! Comment combattre un tel adversaire ? C'est pas possible pour moi, en plus-"

"Tais-toi ! Tu ne dois pas fuir, tu n'en as pas le droit. Si toutes les copies ne sont pas détruites, Luffy-kun mourra. C'est ce que tu veux ?!"

"Bien sûr que non, idiot, mais même si je ne le veux pas, c'est pas pour ça que je peux le faire, je suis trop faible, pas assez-"

"Cesses de te plaindre, et calme toi. Les autres aussi affrontent de rudes adversaires, et ils n'abandonnent pas, eux."

"Ce sont des monstres ! Tous autant qu'ils sont ! Je ne peux pas me comparer à eux !"

"Alors, tu vas les laisser tomber, et abandonner ton rêve d'être un grand guerrier des mers Usopp-san ? Tu es plus que pathétique. Courage !"

"Tu en as de bonnes toi, courage ! J'ai rien de spécial, moi !!"

"Bien sur que si, tu l'as dit, Musopp-san n'a plus de conscience. Il ne peut plus ruser. C'est ça, ta chance. Je pense que ton plan peut encore marcher, mais il y aura un peu plus de risques, c'est tout."

"Ce… C'est vrai, tu crois vraiment ?"

"Oui, Usopp-san. Lèves-toi fièrement et montre lui que rien ne peut te surpasser !"

"Yosh ! C'est partit !"


Il était furieux. Ce cyborg à la con l'avait vraiment mit en rogne. Il s'était pris les clous en pleine face, protégeant juste ses yeux. Mais un clou, qui avait rebondit sur son bras, alors que les autres s'écrasaient par terre, avait détruit ses magnifiques lunettes de soleil ! Oh, certes, il n'était pas blessé, à peine égratigné, mais toucher à ses lunettes… Il allait le payer ! Sautant, il lui envoya plusieurs boulets de canon. Mais au lieu de le viser lui, il visa derrière. Et son idée marcha. Fronky, croyant qu'on l'attaquait de face, recula, et trébucha dans un des creux dûs aux explosions. Ni une, ni deux, Franky inspira au maximum et :

- FRESH FIRE !!!

Un gigantesque brasier sortit des entrailles du Cola-man, carbonisant la copie. Encore en vie, Franky continua l'attaque par une suite de coups puissants. Sans s'arrêter, il lui en envoya une dizaine, une vingtaine, une trentaine… Il ne s'arrêta que lorsque son adversaire, ne pouvant plus encaisser, se laissa faire. Avant qu'il ne tombe par terre, Franky lui donna le coup de grâce. Joignant ses bras, il les chargea et envoya un de ses meilleurs :

- COUP DE VENT !!!

Liquidé, son adversaire s'envola. Il se dilata et disparu avant de toucher le sol. Franky regarda ce phénomène avec surprise, puis avec joie. Et il se mit à danser… Avant de s'arrêter brusquement.

- Oulà, c'est pas le moment. Je devrais essayer de retrouver Chopper. Entre son adversaire et Mugiwara, c'est celui qui doit avoir le plus de mal.

Il sortit des lunettes de rechange (me demandez pas d'où !!) et fonça.


C'était un concours d'endurance. Robin commençait à fatiguer sérieusement, mais elle remarquait que son adversaire était dans le même état. Elles étaient blessées toutes les deux, tant à cause des lancers de couteaux que des prises avec leurs bras. Et Robin avait juste un léger avantage. Mais la situation pouvait s'inverser à tout moment. Elle se demandait depuis combien de temps le combat avait commencé. Elle n'arrivait plus à juger. Elle devait vite en finir. Avisant un mur avec une porte, elle eut une inspiration pour terminer enfin ce combat. C'était risqué, mais…


Il sautait légèrement de toit en toit, sans trop se fatiguer. Il était très léger, après tout ! Yohohoho !! Mais son adversaire avait la même faculté… Ils s'étaient attaqués combien de fois ? Et ripostaient toujours par les mêmes attaques, les mêmes parades… Il avait décidé d'utiliser son dernier atout, mais cherchait un endroit adéquat pour déconcentrer son adversaire. Il vit alors, près de la grande place…


Zoro était blessé à plusieurs endroit, et si elles n'étaient pas nombreuse ni profondes, ces blessures l'avaient énervé au plus au point… Il avait mit son honneur en jeu pour infliger les mêmes blessures à son adversaire. Sans faillir. Surtout quand il voyait une image de Sanji rigolant de lui. Son sang bouillait comme jamais et il se lançait sur son adversaire sans crainte. Pas question d'échouer devant l'Ero-cook !! En plus, il avait remarqué une différence essentielle entre lui et son adversaire. Ils avaient certes la même force, et usaient des mêmes techniques, mais il ne sentait aucune volonté dans les coups de son adversaire. Et ce point était crucial. Il était blessé, mais il répondait plus fort. Les attaques de Zoko étaient comme portées par des sabres émoussés, alors que les siennes fusaient, toujours plus dangereuse. Petit à petit, Zoro sentait sa supériorité s'accroitre sur son adversaire. Bizarrement, bien que cette situation lui convienne, il sentait une petite déception poindre. Ce combat aurait pu être encore plus fantastique si son adversaire avait gardé sa conscience, sa volonté. Il pensa alors à la raison de ce combat, et chassa sans regret cette déception. Ce n'était pas le moment de souhaiter un combat plus long.


Les petits nuages chargés d'électricité jaillissaient de partout, risquant à chaque moment de tuer Nami. Par miracle, elle avait réussi à tous les éviter et à se débarrasser d'une grande partie des illusions de Nani. Alors qu'elle réfléchissait à un moyen d'arrêter ce gigantesque nuage d'orage, elle avait pensé à en faire, mais de plus petits. S'ils avaient l'avantage d'être aussi puissants qu'un gros et de se créer plus vite, ils ne pouvaient être utilisés que sur une seule personne… Et elle sentait le nuage au dessus de sa tête, toujours présent. Si elle laissait assez de temps à Nani, cette dernière pouvait déclencher la pluie d'éclair, la foudroyant elle et ses mirages immédiatement. Cette situation était bien trop précaire. Il fallait agir. Comme un soleil qui réussi soudain à percer la couche de nuage, elle eut une illumination.


Chopper était au pied d'un arbre, et refaisait le bandage à Luffy. Ce dernier était de plus en plus pâle, et respirait de moins en moins vite. Chopper comprit que tous ces combats contribuaient à drainer encore plus vite l'énergie de leur ami. Il fallait que ça cesse, au plus vite. Soupirant en s'épongeant le front, il regarda rapidement autour de lui, essayant de percevoir un bruit suspect, un mouvement étrange. Son stratagème avait pour l'instant marché, il l'avait semé. L'odeur de cette forêt était vraiment perturbante, et il en avait lui-même été victime. Mais il pouvait respirer, pour le moment. Qu'il croyait. Mais soudain il entendit des bruits de sabot sur le bois. Ne bougeant plus un muscle, il cessa de respirer. Sans succès. Lopper apparut soudain et il dut de nouveau prendre la fuite. Pas question de se battre avec Luffy au milieu ! Mais il trébucha sur une racine plus haute que les autres, s'étalant de tout son long. Luffy valsa loin de Chopper. Ce dernier, légèrement sonné, se retourna pour voir une gigantesque silhouette qui allait l'assommer. Il ferma les yeux.


Sanji regarda avec un plaisir pervers Renji cracher du sang. Il avait enfin réussit à lui casser les côtes ! C'était pas trop tôt. Il ne sentait presque plus ses jambes. Mais en voyant cette faiblesse de l'adversaire, il décida de passer aux choses sérieuses. Il n'était pas indemne lui-même, et ne pourrait donc utiliser cette technique qu'une et unique fois. Profitant de l'étourdissement de l'ennemi, il tournoya sur lui-même à une vitesse phénoménale. Sa jambe rougit et s'enflamma. Il s'arrêta alors, et prononça solennellement la mise à mort de l'adversaire.

- DIABLE JAMBE.

S'élançant sur sa jambe normale, il infligea un coup puissant et en plein dans le torse de l'adversaire, lui causant une profonde brûlure qui coupa le souffle à Renji. Sans lui laisser de repos, il enchaina des coups toujours plus vigoureux, brisant tous les os qui étaient encore intact. Alors qu'il allait finir son travail par un coup sur sa sale face de dragueur de seconde zone, Sanji fouetta l'air. Surpris, il regarda autour de lui, sur ses gardes. Où avait-il pu filer ? Mais son adversaire c'était simplement évanoui dans le néant, ne possédant pas de corps réel. Après avoir regardé précautionneusement autour de lui, il haussa les épaules et s'assit sur un rocher. Un peu de repos serait le bienvenu. Il sortit une cigarette, l'alluma et profita de sa première bouffée. Rien de tel après un tel combat. Mais alors qu'il aurait voulu profiter d'un calme bien mérité, il entendit un énorme grondement, suivi d'un cri qui fit dresser ses cheveux sur sa tête. Un cri de femme.


La farine était enfin tombée, donnant une drôle de dimension au lieu du combat. Les formes étaient comme gommées, effacées par le blanc. Au milieu de ce paysage de neige se tenait Musopp, immobile, lui aussi couvert de farine. Mais ça n'avait pas d'importance. Il se tenait debout, face à un rocher avec une charge prête. Il attendait que sa proie sorte de là. Ce qu'il était obligé de faire.

- HISASTU : FIREBIRD STAR !!!

Musopp n'eu pas le temps d'éviter le gigantesque phénix qui lui arriva droit dessus, de derrière lui. Sur un des toits, une silhouette, avec un profil facilement identifiable. Une cape rouge flottant avec style au vent. Un masque jaune, qui était censé protéger l'identité du propriétaire. Sogeking (littéralement, le Roi des Snipers) se moqua sans vergogne de son adversaire en feu.

- Ah ah ! Croyais-tu que j'allais me laisser faire ? Subit le courroux du grand Sogeking !!

Son plan avait fini par fonctionner, finalement. La farine n'était pas là que pour l'aveugler. Maintenant qu'il en était couvert, ça plus le feu, faisait un mélange explosif. Alors que la silhouette enflammée essayait désespérément de se débarrasser des flammes et de la farine, Sogeking le mit en joue. Ce n'était déjà pas facile de viser la petite cible qu'il avait choisit, mais en plus, elle courait dans tout les sens. Mais il n'était pas le sniper de l'équipage pour rien ! En un seul coup, il réussit à atteindre sa cible, en plein dans le mille. La sacoche de Musopp. Pleine d'ingrédient plus bizarre les uns que les autres, de bille de plomb, d'étoiles très piquantes… Et quand le contenu du sac rencontra le feu, il y eu une forte explosion, et l'onde se répercuta jusqu'au toit de Sogeking, le soufflant en arrière lui aussi. Ce qui le sauva des divers débris qui volèrent un peu partout. Se remettant doucement debout, secouant la tête avec surprise, il enleva son masque et redevint Usopp. Il s'approcha du bord et vit un énorme cratère, qui avait réduit tout les rochers en poussière. Et plus aucune trace de son adversaire. Il déglutit avec difficulté… Et se jura de renforcer son sac avant les prochains combats !

Mot de l'auteur

On arrête là pour aujourd'hui ! Comment les trouvez-vous, mes combats ? Ce n'est pas facile de trouver un truc pour chaque combat différent. Mais j'ai fait bien attention de respecter les noms d'attaques de nos chers pirates.

Enfin… Je me suis aussi inspiré d'un jeu vidéo sorti en juin de cette année ! Très intéressant d'ailleurs, je vous le conseille vivement. Tous les fans de One Piece devraient ADORER ! ^^ Reconnaitrons ceux qui le possèdent déjà !

À bientôt pour la suite !

Précédent Les liens des Mugiwara Suivant


3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 2013-02-18

Veuillez respecter le travail que nous effectuons à la sueur de notre front :D!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site