Chapitre 2

Un mauvais préssentiment

Le goukon se déroulait dans un Karaoké de Shibuya.

Installé sur la banquette d’un des canapés et les pieds posés sur la table, Kyo semblait quelque peu absent.

Lorsqu’une des filles lui demanda si tout allait bien, il répondit simplement par un hochement de tête. Puis son téléphone se mit à libérer ce qui ressemblait à des cris de cochon que l’on égorge et qu’il aimait appeler musique.

 

« Quoi?......Quoi ?! Mais t’avait dit demain non ?...» dit-il d’une voix sérieuse.

 

Puis il jeta un coup d’œil à sa montre, il était 22h20

« J’ai un truc à faire dans moins d’une heure là………Non......Oui je veux en être…Oui….Oui j’te dis…..Ok, ok ça va…… j’arrive. »

 

Kyo, posa quelques billets sur la table et quitta le karaoké sans dire un mot. Lorsqu’il sorti, il constata que le temps s’était rafraichit. Il jeta alors un œil au ciel et malgré l’obscurité, vu qu’il était couvert et semblait annoncer une pluie glacée. Il prit alors son téléphone et pianota rapidement un SMS à Yuki, disant qu’il serait surement en retard, mais l’envoi fut solder d’un échec. Il n’avait plus de crédit.

 

« Fait chier...»

 

Il referma son téléphone à clapet en se maudissant intérieurement de ne pas avoir assez d’argent pour avoir un abonnement digne de ce nom. Puis jeta un dernier coup d’œil à sa montre. Le racket du gang Aqua qui était prévu demain, venait d’être avancé à ce soir et il devait y aller. Ils avaient besoin de cet argent. Il enfourcha donc sa moto et parti sur le lieu du rendez-vous.

 

***

 

Le lieu du rendez-vous était un terrain vague en plein quartier chaud de Shinjuku. Lorsqu’il arriva, la pluie venait de commencer à tomber. Il descendait à peine de sa moto lorsque la bande de Diode arriva.

 

« Ah Kyo, déjà là?...A la façon dont tu me parlais au téléphone tout à l’heure, je pensais que tu te défilerais.» fit Diode.

 

C’était un type assez grand, d’une trentaine d’année, mal rasé et un peu gras mais sa silhouette laissait comprendre qu’il avait fait un sport de compétition à une époque. Il avait les cheveux courts et noirs comme la nuit et une cicatrice sous son œil gauche. Il portait une eau de toilette très forte et avait toujours une sucette au bec.

 

« Je t’ai dit que je voulais en être. » répondit Kyo

 

«Oui, oui mais bon tu sais, entre ce que l’on dit et ce que l’on fait, hein. »

 

«Je n’ai qu’une parole. Mais assez parler pour ne rien dire. On y va ou pas ?»

 

«Hé…minute papillon. Pourquoi t’es si pressé ? Tu as un rendez-vous galant ?»

 

A ces dernières paroles, les hommes de Diode émirent des ricanements. Kyo garda le silence mais pas sans leur lancer un regard noir.

 

« Ok, ok, ça ne me regarde pas. » Dit Diode avec un petit sourir moqueur.  « Mais avant de se lancer dans l’aventure commençons par un petit topo. Le gang Aqua a recruté 2 nouveaux membres qui pourraient nous gêner. Des jumeaux d’1m90, 190kg chacun. Des balèzes. Ils paraient qu’ils viennent des U.S.A et qu’ils sont chargés de la sécurité alors voici le plan. On rentre et on sort sans se faire remarquer. Ok ?! Le coffre se trouve dans la salle du fond, Kyo, tu viens avec moi. Toshi et Mike, vous nous couvrez et Lao, tu restes dans  la caisse, le moteur allumer. Kyo, laisse ta moto ici, tu la récupèreras après. Leur QG n’est pas loin. Tout le monde a compris ? »

Kyo, avait un drôle de pressentiment. Il n’aimait pas beaucoup l’idée d’abandonner sa «Bella» dans ce quartier pourrit, et le plan ne ressemblait pas vraiment à un plan. Il se dit alors qu’il aurait bien aimé que Yuki soit là pour sortir une de ces idées de génie dont lui seul avait le secret…. D’ailleurs était-il déjà en train de l'attendre? Il fallait qu'il se dépêche, il savait que si Yuki ne le voyait pas arrivé il commencerait à s'inquiéter. Il avait toujours été comme ça envers Kyo. C'est qu'avec le temps, ces deux-là avait appris à ne compter que l'un sur l'autre.

 

« Bon tu viens gamin ?! »

 

Diode était déjà en voiture avec son équipe.

 

« J'arrive. »

 

Kyo cessa de réfléchir et entra rapidement dans la voiture. A peine avait-il fermé la porte qu’elle démarra au quart de tour.

 

***

 

L’immeuble était en ruine. C’était une ancienne usine qui semblait être sur le point de s’écrouler à tout moment.

Ils se postèrent devant l’une des anciennes portes de service.

Diode rappela une dernière fois les consignes.

« On rentre et on sort, personne ne joue les héros. Ok ? Me demander pas comment, car je ne vous le dirais pas,  mais je connais les lieux alors je passe devant avec le gosse. » Kyo lui lança un regard noir mais Diode fit comme si il ne l’avait pas vu. « Toshi et Mike, vous couvrez nos arrières, Lao, si t’arrête cette putain de bagnole je t’allume c’est compris ?! »

 

Les hommes de Diode hochèrent la tête et se mirent en position. C’est alors, que celui qui répondait au nom de Mike sorti une arme.

 

« Ooooooh !…C’est quoi ce délire. Il n’a jamais été question de ça ! » S’exclama Kyo en pointant du doigt le 58 magnum que le dénommé Mike portait.

 

« Ben alors le mioche, on fait dans son froc… » Fit Mike

 

« Vos gueules ! » S’énerva Diode. Puis il mit son bras autour du cou de Kyo et lui dit calmement « Ce n’est rien ça, c’est  juste…une assurance, tu vois. Au cas où ! »

 

Le pressentiment de Kyo, ne fit qu’empirer.

« Je… »

 

« Tu ne penses pas à nous lâcher maintenant pas vrai ?... » Reprit Diode d’un air menaçant.

 

« … »

 

« Très bien. Alors on y va et on s’en tient au plan. »

 

Kyo resta immobile quelque secondes, regardait le pistolet à la ceinture de Mike, puis se retourna pour finalement entrer dans l’usine.

 

***

 

La première salle était si sombre qu’ils pouvaient à peine se voir, et au moment où Kyo se demandait si l’endroit était bien habité, un bruit sourd se fit entendre à l’étage.

Diode passa alors devant lui, en lui faisant signe d’avancer sans un bruit et se dirigea vers le fond de la salle. Le mur du fond s’était à moitié écroulé et laissait juste un trou assez large pour servir de porte. L’équipe s’y engouffra prudemment pour ne pas se prendre les pieds dans les débris qui jonchaient le sol et entrèrent dans une seconde pièce. Elle était dans un état tout aussi déplorable que la première et donnait sur deux portes fermées. Sous l’une d’entre elles s’échappait une faible lumière. Diode se retourna vers l’équipe et fit signe de ne faire aucun bruit avant d’indiquer la direction de la porte. Tout le monde acquiesça.

Ils s’approchèrent de la porte et entendirent au moins deux personnes parler. Puis ils reculèrent un peu. Diode lança un regard vers ses hommes, en réfléchissant à comment rentrer sans être vu. Ceux qui montaient la garde devaient être les jumeaux dont il avait entendu parler. Et il savait que même si il pouvait se battre contre au moins un des frères, les autres ne tiendraient pas deux minutes, face à l’autre. Cela ferait du bruit, ils seraient repérés et tout serait fini avant même d’avoir commencé. Il fallait qu’ils trouvent une solution, mais quoi ?! Ses hommes semblaient penser la même chose. Mike posa alors sa main sur son arme et c’est alors qu’il y eut un gros bruit sourd derrière eux. Kyo, venait de balancer une brique dans les décombres. Il se posta alors juste derrière la porte et fit signe aux autres de le rejoindre rapidement.

Presque immédiatement, la porte s’ouvrit à la volée et laissa apparaitre deux grandes silhouettes.

 

« What’s the Hell !!!! » Firent les jumeaux américains en sortant précipitamment.

 

Une fois qu’ils furent assez loin, Kyo poussa doucement la porte et vérifia si il la voie était libre, puis fit signe aux autres d’entrer rapidement avant de la refermer derrière eux.

« …Bien joué Kyo !...Je savais que j’avais bien fait de t’amener. » fit Diode en tapotant le dos de Kyo.

 

« … »

 

Kyo en était maintenant persuadé. Venir avec ces mecs n’était vraiment pas une bonne idée. Il devait faire très attention car à ce train-là, il se ferait tuer.

La salle n’était en fait qu’un petit hall qui donnait tout de suite sur des escaliers.

« Quoiqu’on fasse, il faut le faire vite, car ils ne leur faudra pas longtemps pour se rendre compte qu’il n’y a rien dehors. Et quand ils seront de retour, on ne pourra plus passer par là pour sortir. » Dit-il.

 

« Ouais, on y va. » Repondit Diode.

 

Les garçons montèrent les escaliers prudemment, Diode toujours en tête, semblait savoir où il allait.

Arrivé à l’étage, un couloir se présentait avec trois portes. La première était entre ouverte et Diode y jeta un œil discrètement. Des gars du gang Aqua semblaient jouer aux cartes et regardaient la télé. Diode désigna tout de suite celle du fond d’un signe de la main et ils s’y rendirent sans un bruit, ouvrirent la porte et découvrirent un placard à balais juste assez grand pour les contenir tous les quatre.

Une fois à l'intérieur Diode alluma la lumière :

«Ok, on y est arrivé. Maintenant petit, c’est à toi de jouer! »

 

«Comment ça ? On est où d’abord et comment tu connais aussi bien cet endroit ?» répondit Kyo

 

« Disons que je suis déjà venu avant, mais ce n’est pas important. Ce qui importe c’est que le coffre se trouve dans la pièce juste à côté, mais elle est fermée à clef. Et seul le boss en à la clef… »

 

«Quoi ?...»

 

« Pas de panique, je t’ai pas parlé de ce job juste parce que je t’aime bien. En fait c’est parce que tu as l’agilité et la carrure parfaite pour passer dans le conduit d’aération.»

 

Kyo, lança alors un regard au-dessus de lui et y vit la bouche d’aération.

«Tu déconnes là ?…Et si il y a quelqu’un dans l'autre pièce ? »

 

«Mais non. Il y a peu de chance qu’il y ai quelqu’un à l’intérieur… et même si il y avait quelqu’un tu sais te battre non?»

 

«…»

 

« Grouilles toi un peu, on n’a pas toute la journée, tu l’as dit toi-même. On doit se magner.  »

 

Diode tira alors un sceau qui se trouvait non loin de là, le retounra avant de le tendre à Kyo.

 

«Va-s-y grimpe!!! »

 

Après quelques secondes d’hésitation, Kyo s’exécuta. Il tira la grille d’aération, sorti une mini lampe torche qu’il alluma, la mit dans sa bouche puis se hissa dans l’ouverture.

« Alors ?» demanda Diode

 

« Alors c’est sale et on y voit que dalle… »

 

« Et alors t’as peur du noir ? » fit Toshi

 

« Ta gueule… »

 

«Ok, ok,…Tout le monde la ferme, vous allez nous faire repérer. » Dit Diode. Puis il releva la tête en direction de Kyo et lui dit : « C’est tout droit, tu ne peux pas te tromper. »

 

«…Putain c’est quoi ce bordel dans lequel je me suis fourré...» Songea Kyo.

 

Puis il pensa à Yuki avant de pousser un soupir « Et avec tout ça, je vais sûrement me faire passer un savon…Quelle plaie !»

 

Puis il décida d’y aller. Ce plan était une catastrophe absolue, mais ce n’était pas comme si il pouvait se permettre de tout arrêter maintenant.

 

Chapitre 1 *** Chapitre 3

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-10-21

Veuillez respecter le travail que nous effectuons à la sueur de notre front :D!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site